Книга: Путешествие Жана Соважа в Московию в 1586 году. Открытие Арктики французами в XVI веке

Lettre d'Henri IV au tsar Feodor Ivanovitch (1595)

<<< Назад
Вперед >>>

Lettre d'Henri IV au tsar Feodor Ivanovitch (1595)

A Tres Illustre et tres excellent Prince Le Grand Duc de Russie, Volodimere et Moscovie etc., Czar de Cassan et Astracan, Nostre Tres cher et bon amy.

Tres-Illustre et tres-excellent Prince, Nostre tres cher et bon amy.

Michel Moucheron marchand flamand nous ayant faict entendre qu’au moyen du grand trafficq qu’il fait de toutes sortes de marchandises en plusieurs lieux et endroictz de l’Europe, tant par mer que par terre, il a besoing de passer et entrer en terres de Vostre jurisdiction et obeissance, et pour assurer aucunement son trafficq rechercher la faveur des princes qu’il croit avoir bonne correspondance avec vous, pour en obtenir les permissions et sauf-counduictz necessaires. Sur l’opinion qu’il a que vous aurez quelque esgard a Nostre pri?re et recommandation nous a faict tres-humblement suplier par aucuns de nos plus speciaulx serviteurs, de vous vouloir escrire en sa faveur, affin que vous ayez agr?able non seullement de le gratiffier des seuretez et permissions qu’il d?sire de vous pour pouvoir trafficquer en vos pays et en retourner avec plus d’asseurance, mais le vouloir encores favoriser aux aultres occasions qui se presentiront pour la facilit? de sondict trafficq et marchandise. De quoy nous vous prions aultant affectueusement que faire pouvons, vous asseurant que nous essayerons de nous revancher par tout ailleurs du plaisir et courtoisie que ledict Moucheron recepvra de vous.

Auquel et ? ses facteurs et serviteurs nous vous prions aussi de permettre pour mesme effect de passer en voz royaumes de Casan et Astracan, pour y vendre et debiter, et semblablement achepter toutes sortes de danr?es en payant les droits et impositions qui sont deues et accoustum?s. Et qu’il nous puisse apporter quelque quantit? de Cyres, pour la provision de Nostre maison, suivant le commandement que nous luy en avons faict. Et par ce qu’il a quelque maison en Vostre ville de Mosca, qu’il desire de vendre pour en tirer de l’argent ou aultres commoditez. Nous vous prions aussi de luy permectre le transport des deniers ou marchandises qui en proviendront, ensemble ses aultres marchandises. Et de tout ce que dessus luy faire expedier toutes les lectres, qui luy seront necessaires.

Il y aussi ung nomm? Paul, citadin de la ville de Milan, qui vous sert en qualit? de medecin il y a long-temps, lequel estant fort aag? desire passer en ce Royaume pour y revoir ses parens et amys, qui sont en Nostre cour, et nous ont supli? tres-humblement d’interceder pour luy vers vous. Au moyen de quoy nous vous prions aussy le luy vouloir permettre. Et si en son lieu vous desir?s ung aultre de ceste profession, nous tiendrons la main de vous en envoyer ung, de la doctrine et fidelit? duquel vous aur?z toute satisfaction; comme en toutes aultres occasions, nous serons tres-aises d’avoir moyen d’user de revanche et faire chose qui vous soit agreable et tourne ? vostre contentement.

Priant Dieu, tres-illustre et tres-excellent Prince, Nostre tres cher et bon amy, qu’il vous ayt en sa tres saincte et digne garde.

Escript ? Paris, le vije jour d’avril 1595.

Vostre bon amyHENRY
<<< Назад
Вперед >>>

Генерация: 1.533. Запросов К БД/Cache: 3 / 1
Вверх Вниз